jeudi 4 octobre 2012

Le calendrier de l’après Par Eve de Laudec



Dans le cadre des vases communicants d'octobre 2012
"Ne pas écrire pour, mais écrire chez l'autre" 
Lien et rendez-vous ici ou ici.


 
C'est à partir d' une œuvre de Guy Garnier, “Le calendrier de l’après », qu' Eve de Laudec et moi échangeons ce mois-ci.  Je remercie Eve pour cette proposition, et vous invite à découvrir l'ensemble des œuvres de l'artiste http://www.guy-garnier-collages.com/ 
Vous trouverez ma contribution à cet échange sur le site l'Emplume et l'écrié:  http://evedelaudec.fr/cooperations/les-vases-communicants/index.php



Le calendrier de l’après 




















Tu ne me vois pas.


Mon nez collé à la croisée givrée a pris glace, tant j’ai scruté ton antre rieur, imaginant une faille dans ton entêtement, dans ce bois de croix bois de fer qui solive ta vie, mais aucune invite à entrer. Ni souffle ni buée ne viendront le détacher, ce morceau de chair est devenu silice. Tu pourras tenter de gratter ma narine, nul doigt n’y pénètrera plus, excroissance indécente incrustée à toujours, signe inaltérable de ma présence.
Je suis le cristal de l’avant où tu répugnes te mirer. Ton souvenir.


Tu ne m’entends pas.


Mes poings charbonniers crispés d’engelures ont cogné à la vitre, ne discernes-tu donc pas le crissement des ongles dans mes paumes ? Ne veux-tu percevoir le clapotis des gouttes du temps peignant ma nuit de fluides rubis? Es-tu devenu sourd au ressac de l’âme d’hier ?
Je suis ta douleur révoltée, celle qui ondulait sous tes mots gémit maintenant son expulsion.


Tu ne me sens pas.


Tu as verrouillé ta chaleur, à mes frissons tu as interdit l’entrée. Tentation de capter ton esprit par des subterfuges de pomme candie, d’effluves cannelle, tu sais, quand l’espoir crépite à fleur de regard et s’envole pour le grand huit, quand les novas bousculent la nacre poudreuse, je t’invente même un horizon outre-mer où tremblent les raie-sirènes… mais tu n’éprouves rien qu’outre-tombe.
Tu t’émerveilles d’une lumière nouvelle, mais son halo encadre déjà les gestes de ton cœur, s’ils désordonnaient en travers…Prisonnier, ton chavire est occulté.
Je suis ta mémoire chassée de l’âtre, laissée sur le carreau. L’omise.

Tu peux fermer les volets.


Eve de Laudec 24 septembre 2012

Vases communicants d’octobre 2012




__________________

Que sont les vases communicants?




Emprunté à Pierre Ménard:  

          « François Bon Tiers Livre et Jérôme Denis Scriptopolis sont à l’initiative d’un projet de vases communicants (au départ cela s’appelait le Grand dérangement, pas peu fier d’avoir trouvé ce titre de vases communicants) : Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.Beau programme qui a démarré le 3 juillet 2009 entre les deux sites, ainsi qu’entre Fenêtres / open space d’Anne Savelli et Liminaire. Si vous êtes tentés par l’aventure, faîtes le savoir sur le mur du groupe Facebook des vases communicants, que chacun puisse relayer les autres... »



Liste des vases communicants d'Octobre: 





Gilles Bertin http://www.lignesdevie.com/ et Christophe Sanchez http://www.fut-il.net/
Anne-Charlotte http://feenmarges.blogspot.fr/ et Camille Philibert-Rossignol http://camillephi.blogspot.fr/
Elisabeth Legros-Chapuis http://2012fragmentaire.wordpress.com/ et Philippe Aigrain http://www.atelierdebricolage.net/
Danielle Carlès http://fonsbandusiae.over-blog.com/ et Dominique Hasselmann http://doha75.wordpress.com/
Isabelle Pariente-Butterlin http://www.auxbordsdesmondes.fr/ et Laure Morali http://www.lauremorali.net/
Christopher Selac http://christopherselac.livreaucentre.fr et Brigitte Célérier

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire